News

Congo Terminal réaffirme son soutien au SAMU-Social Pointe-Noire

09 avril 2015

Une fois de plus, Congo Terminal, Filiale du groupe Bolloré en charge du terminal à conteneurs et de la modernisation du Port autonome de Pointe-Noire (PAPN), a réaffirmé son implication  dans la cause sociale en République du Congo en signant un partenariat de trois ans avec le SAMU-Social.  La signature de ce partenariat a eu lieu le mercredi 08 avril entre Michel ANTONELLI, Directeur Général de Congo Terminal et  Laurienne DUBOST, Directrice du SAMU-Social en présence  de Jean Luc DELVERT, Consul général de France et Jean Jacques Moé-Bayonne, deuxième secrétaire du conseil municipal et départemental de Pointe-Noire, représentant le député-maire de la ville.

La situation des enfants de la rue demeure préoccupante et nécessite une assistance sincère et sans faille. C’est le combat que mène depuis des années le SAMU-Social dans le département de Pointe-Noire. Mais seul, sans partenaires, la route reste longue.

Congo Terminal s’est donc engagé, à travers la signature d’une convention, d’accompagner cette structure dans sa lutte contre l’exclusion sociale des enfants et jeunes de la rue. Cet acte, vient une fois de plus, confirmer son engagement sur les questions sociales et sociétales en République du Congo.

« Le problème des enfants de la rue est crucial et on ne peut pas rester tranquille sans rien faire. Le groupe Bolloré, via sa filiale Congo Terminal, a une forte présence économique au Congo. En application de notre politique de développement durable nous avons l’obligation morale, sociale et sociétale de soutenir les populations locales », c’est avec ces mots touchants que Michel ANTONELLI s’est adressé à l’assistance.

Il faut dire que cela fait des années que Congo terminal s’est impliqué dans les actions sociales et sociétales dans le département de Pointe-Noire. En 2013 déjà, il avait signé une convention avec le Samu-social pour l’aider à faire face à ses besoins. Cela avait notamment permis à son directeur général de participer à une maraude aux côtés des équipes du Samu-social, une manière de suivre, d’accompagner et de voir ce qui se fait sur le terrain pour se rendre compte du service que son entreprise apporte.

Outre cela, Congo Terminal  avait également signé un partenariat avec l’hôpital général Adolphe-Sicé pour l’aider à acheminer vers le pays des dons reçus des partenaires étrangers.

À vrai dire, c’est depuis 2010 que Congo Terminal s’est inscrit dans le chapitre d’aide sociale et sanitaire, son appui à la réalisation des activités du projet de lutte contre le paludisme du CJESS (Club des jeunes pour l’éducation sexuelle et à la santé) en est une preuve. Et grâce à ses pairs éducateurs, Congo Terminal mène des actions de sensibilisation et de prévention en interne, contre les maladies telles que le choléra, le VIH /sida, le paludisme etc...

La directrice du SAMU-Social a, dans son intervention, demandé aux sociétés congolaises de prendre l’exemple sur Congo Terminal et à activer les initiatives sociales avant de reconnaître que la lutte contre l’exclusion sociale des enfants de la rue était un combat dur qui demanderait beaucoup d’engagement mais également de l’apport des partenaires au quotidien « Congo Terminal s’est engagé depuis des années à nous aider et aujourd’hui on avance encore plus loin avec la signature de cette convention qui va nous permettre de prévoir des actions à plus ou moins long termes pour ces enfants, on va pouvoir assurer nos activités de prise en charge aussi bien en rues que dans l’ensemble d’ébergements d’urgences », a-t-elle dit.

Le SAMU-Social Pointe-Noire est une association de droit congolais créée en 2006, à l'initiative de la municipalité de Pointe-Noire et avec l'appui du Dr Xavier Emmanuelli, président du SAMU-Social international. Cela, en vue de trouver une solution à la problématique « des enfants de la rue ».

L’association a pour objectif la prise en charge et le suivi des enfants et jeunes de la rue, selon la méthode d’urgence sociale développée par le Samu international. Deux dispositifs ont été mis en place pour permettre à cette structure d’accomplir sa mission : le CMA (Centre mobile d’aide) composé d’une équipe de travailleurs sociaux et le Chusip (Centre d'hébergement d'urgence avec soins infirmiers et psychologiques) qui possède une équipe constituée d'un médecin et de cinq infirmiers.

Rappelons que chaque jour, les équipes du SAMU-Social sillonnent les rues de Pointe-Noire pour aller à la rencontre des enfants de la rue, évaluer leur situation médico-psycho-sociale, dispenser les premiers soins et réaliser des entretiens sociaux.

Trafic Hebdomadaire

Horaire des Navires

Galerie Photos

Liens Utiles